En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies et autres techniques similaires.
Vous pouvez ne pas les accepter en modifiant vos paramètres dans votre navigateur. 

**** Adhésion ****

ADHÉRER C'EST NOUS AIDER ET VOUS AIDER

frendeitptrues

Définitions

Dilatation des cavités ventriculaires intracérébrales par augmentation de la quantité du liquide céphalo-rachidien (LCR) consécutive, soit à une hypersécrétion liquidienne, soit à une insuffisance de résorption.

Il existe 2 types d'hydrocéphalie :

L'Hydrocéphale Chronique de l'Adulte

Une hydrocéphalie communicante (hydrocéphalie chronique de l'adulte): secondaire à une tension ou une dilatation du système ventriculaire par une insuffisance de résorption du (LCR).

L'hydrocéphalie chronique de l'adulte souffre d'une étonnante méconnaissance et reste donc peu diagnostiquée en dehors des neurologues et des neurochirurgiens. Elle est rare avant 60 ans, elle augmente avec l'âge et atteint 0.5 à 1 % de la population âgée de 65 ans (soit environ 30 000 personnes en France). En image c'est mieux !! voir ci-dessous

Une maladie aux origines inconnues

(émission de France 5 Allodocteurs.fr rédigée le 5 novembre 2012, mis à jour le 9 novembre)

Merci de bien lire ceci avant de regarder les vidéos la première vidéo explications sur la maladie, 2eme témoignage de M. Gaston, la 3eme vidéo âmes sensibles s'abstenir traitement chirurgical (un peu avant chaque vidéo de la pub)

hydrocephalie pression normale                         gaston hydrco

traitement chirurgical

l'hydrocéphalie non communicante

Une hydrocéphalie non communicante : secondaire à une stase avec dilatation ventriculaire, causée pas un obstacle empêchant de façon permanente la circulation du LCR. L'obstacle peut-être dû à une malformation ou à une tumeur bénigne ou maligne.

Par ailleurs, l'hydrocéphalie peut parfois être secondaire à un traumatisme crânien, une méningite, une tumeur, une hémorragie méningée, un accident vasculaire cérébral ou des séquelles chirurgicales.

L'Hydrocéphalie touche environ 1 à 4 enfants sur 1000

Le Liquide Céphalo-Rachidien il sert à quoi ?

(LCR) Liquide clair, incolore qui remplit les ventricules (cavités) du cerveau et de la moelle épinière, les protège, agissant comme un lubrifiant et une barrière mécanique contre les chocs.
Le système nerveux des embryons vertébrés consiste en un tube creux avec un canal courant sur toute sa longueur. Lorsque l'organisme se développe, le canal se rétrécit dans la moelle épinière, alors qu'il s'élargit dans le cerveau en formant les ventricules. Le LCR est formé initialement dans les ventricules qui servent de réseau de trous interconnectés.

Le LCR a une composition chimique légèrement alcaline, similaire au sang. Il ne contient toutefois pas de cellules sanguines rouges et possède une faible quantité de protéines et de lipides, comparé au sang. C'est à 99 % de l'eau et il gèle à 0,57 C (33 F). Il y a à peu près 100 à 150 millilitres de liquide céphalo-rachidien dans le corps d'un adulte normal.

Le liquide céphalo-rachidien possède une fonction essentiellement mécanique. Il baigne le cerveau et la moelle épinière et aide à supporter le poids du cerveau. Il apporte aussi lubrification aux surfaces entre les os environnants et le cerveau ou la moelle épinière. Lorsqu'un individu se cogne la tête, le liquide agit comme un tampon atténuant le coup en étalant l'impact. Le liquide aide à maintenir la pression à l'intérieur du crâne à un niveau constant. Une augmentation du volume du sang ou du tissu crânien entraîne une diminution correspondante du liquide. Inversement, s'il y a une diminution du volume des matières crâniennes, comme cela arrive lors de l'atrophie du cerveau, le liquide céphalo rachidien le compense par une augmentation de son volume. Le liquide évacue aussi dans le sang de nombreux produits métaboliques, des anticorps, des substances chimiques anormales, et des produits pathologiques de maladies du cerveau et des tissus de la moelle épinière. Il transmet également certaines drogues aux tissus du système nerveux.
La méthode exacte de formation du liquide céphalo-rachidien est incertaine. On pense qu'après son apparition dans les ventricules, il est filtré à travers les membranes du système nerveux (épendyme). La formation du liquide est un processus continuel, et il se remplace complètement toutes les six ou huit heures, soit trois ou quatre fois par jour. Le liquide est éventuellement absorbé dans les veines, il quitte les espaces cérébrospinaux pour divers endroits, incluant les espaces autour des nerfs crâniens. Une partie peut être absorbée par les veines à la surface du cerveau. Il n'y a pas d'organe spécifique qui propulse la circulation du liquide. Le mouvement du liquide est affecté par la poussée vers le bas de la gravité, le processus continuel de sécrétion et d'absorption, les pulsations du sang dans les tissus contingents, la respiration, la pression des veines, et les mouvements de la tête et du corps.
Les médecins se servent du liquide céphalo rachidien pour diagnostiquer des malformations du corps et des maladies. Ils prélèvent le liquide en insérant une aiguille dans la région lombaire au bas du dos. Diverses maladies sont montrées par une analyse chimique du liquide, ou par son apparence. Si le liquide, qui est clair et incolore dans son état normal, est trouble ou opalescent, c'est le signe de l'apparition d'une forme de méningite (inflammation des muqueuses du système nerveux central). Du sang dans le liquide indique une hémorragie dans les ventricules du cerveau

↑ Haut de page

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.

 

67233